Description de la validité d'une messe

Un forum pour ceux qui cherchent le véritable successeur de St-Pierre, soit le vicaire de Jésus-Christ.
Un forum pour ceux qui considère que la chaire de Pierre n'est plus à Rome.

Description de la validité d'une messe

Message par Léon XIV » 01 Juin 2010, 08:18

    Description de la validité d'une messe


    Lorsqu'on parle de messe, il faut faire la distinction entre la légalité d'une messe et sa légitimité. Pour qu'une messe soit considérée légale, elle doit être faite en communion avec la véritable Église Catholique et cette Église Catholique est là où se trouve le véritable successeur de Pierre. Autrement dit, un prêtre ne peut pas exercer son ministère s'il est pleinement conscient qu'il est en dehors de la véritable Église, car l'exercice de son ministère doit se faire en obéissance à l'Église et à l'autorité compétente de cette même Église. Autrement dit, si la messe est dite en désobéissance à l'Église, elle devient invalide et illégale.

    Mais s'il arrive que le prêtre n'est pas conscient qu'il exerce son ministère en dehors de la véritable Église et qu'il exerce son ministère en toute sincérité et de bonne volonté, alors sa messe devient légitime, sans pour autant être légale. Sa sincérité et sa bonne volonté légitimise sa messe et la rend valide. Ainsi, Jésus va descendre dans l'eucharistie lors d'une messe légale ou légitime. Mais, sachez à l'avance qu'une messe légale est toujours légitime, même si le prêtre est mauvais. Autrement dit, une messe légitime n'est pas nécessairement légale.

    C'est la même chose pour celui qui reçoit la communion. C'est-à-dire que si le communiant croit en toute sincérité que la messe est valide, Jésus descendra dans sa communion, même si la messe est dite illégalement ou illégitimement par le prêtre. C'est le sacerdoce du laïc qui remplace celui du prêtre, lorsque celui-ci est sincère et que la messe est invalide pour le prêtre. Mesure extrême pour une situation extrême. Mais si le communiant est pleinement conscient que la messe est illégale, Jésus ne descendra pas dans son eucharistie, même si cette messe est légitime pour le prêtre et pour les autres communiants qui seraient sincères. Ensuite, une messe légitime qui n'est pas légale, qui a été dite incorrectement, est quand même valide, même si cette messe n'est pas dite d'une manière traditionnelle (par exemple la messe de St-Pie V)

    Cependant, même si la messe est valide et que Jésus est présent celui-ci descendra dans le coeur du communiant, selon les prédispositions du coeur de celui-ci. S'il reçoit par exemple la communion de façon distraite et sans profonde humilité, Jésus descendra moins profondément dans le coeur de celui-ci. La règle d'une bonne prédisposition du coeur demeure.
"La France c'est le ciel"
Avatar de l’utilisateur
Léon XIV
Site Admin
 
Message(s) : 165
Inscription : 05 Mai 2010, 17:48

Retour vers Doctrine de l'Église

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron