Page 1 sur 1

Le mariage des prêtres?

Message Publié : 03 Juin 2010, 10:43
par Léon XIV
    Le mariage des prêtres?


    La doctrine catholique est clair sur ce point. Un prêtre ne peut pas se marier. Il faut relire Saint Paul pour comprendre: "Es-tu lié à une femme? ne cherche pas à te délier. N'es-tu point lié à une femme? ne cherche pas de femme. Si pourtant tu prends une femme, tu ne pèches pas. Mais ces personnes éprouveront les tribulations de la chair; et je voudrais vous les épargner. Voici donc, frères, ce que je dis: Le temps est court; ce qui reste à faire, c'est que ceux qui ont des femmes soient comme ne possédant pas;" (1cor 7,27-29 )

    "Mais celui qui est marié s'inquiète des choses du monde, des moyens de plaire à sa femme; et il se trouve partagé. De même, la femme qui n'est pas mariée et la vierge pensent aux choses du Seigneur, afin d'être saintes de corps et d'esprit; mais celle qui est mariée pense aux choses du monde, aux moyens de plaire à son mari." (I Cor 7,33-34)

    "Ainsi celui qui marie sa fille fait bien; et celui qui ne la marie pas fait mieux." 1 Cor 7,38

    Le prêtre qui se marie ne pense plus aux choses du Seigneur, mais aux choses du monde.

    "Cette parole est certaine: si quelqu'un désire l'épiscopat, il désire une oeuvre excellente. Il faut donc que l'évêque soit irréprochable, mari d'une seule femme, sobre, prudent, grave, chaste, hospitalier, capable d'instruire;" Timothée 3,1-2

    Lorsqu'on désire l'épiscopat, il doit n'avoir qu'une seule femme. Ce verset que les protestants interprètent mal, suppose très bien que l'homme est déjà marié avant d'obtenir l'épiscopat.

    À l'époque des premiers chrétiens, les hommes étaient pour la plupart déjà mariés, mais une fois qu'ils devenaient évêques ou prêtres, ils devaient se séparer de leur femme, sans pour autant divorcer. Ils ne vivaient plus ensemble, tout simplement. Ce qui fait référence aux verset que je viens de citer."ceux qui ont des femmes soient comme ne possédant pas" L'épiscopat nous appelle à une plus grande perfection. C'est pour cela que Saint Paul dit que si vous n'avez pas de femme ne cherchez pas en avoir ou encore celui qui mari sa fille fait bien, mais celui qui ne la marie pas fait mieux. Et l'évangile reprécise en disant: "Et quiconque aura quitté maisons, ou frères, ou sœurs, ou père, ou mère,ou femme, ou enfants, ou champs, à cause de mon nom, il recevra le centuple et aura la vie éternelle en possession." (Matthieu 19,29)

    Cette parole de l'évangile a été pris au pied de la lettre par Saint Nicolas de Flue, lorsqu'il décida de quitter sa femme et ses enfants, afin de se consacrer totalement à Dieu sans partage. Le prêtre est appelé à une plus grande sainteté, il y a très peu de laïcs qui ont été canonisés. La vie religieuse a toujours été considérer par l'Église comme une vocation supérieure en vertu que le mariage.

    Cependant, un prêtre peut adopter un enfant abandonné, mais il est toujours préférable de le confier à une communauté religieuse ou dans un monastère comme autrefois. Il ne faut pas qu'il développe une attache pour l'enfant, il doit pouvoir faire la même volonté de Dieu que Abraham lorsque Dieu lui a demandé de sacrifier son fils sur la montagne.

Re: Le mariage des prêtres?

Message Publié : 08 Juin 2010, 04:03
par calice
administrateur a écrit :
    Le mariage des prêtres?

    . Il ne faut pas qu'il développe une attache pour l'enfant, il doit pouvoir faire la même volonté de Dieu que Abraham lorsque Dieu lui a demandé de sacrifier son fils sur la montagne.


Si Dieu a demandé à Abraham de sacrifier son fils ce n'est pas spécialement pour rompre son attachement mais aussi pour éprouver sa confiance , sa foi .En rompant tous ses attachements il y a risque de devenir un sans coeur , coupé de ses émotions et même pas spirituel car les sensations psychiques n'auront pas été pacifiées mais refoulées .

Le fait de s'attacher à un enfant ou à sa famille n'empêche pas de devenir saint si l'on n'est pas dupe de cet attachement , cela permet au contraire de donner de l'amour .Dieu ne nous demande pas de ne pas être de ce monde , mais pas dupe de ce monde , il ne nous empêche pas de donner de l'amour .Il est plus difficile de devenir saint quand on vit dans le monde , le mérite en est alors plus grand .
Un anachorète n'a pas de mérite d'être libéré de ses attachements étant donné qu'il n'a pas de tentation .
C'est quand on est plongé dans le monde qu'on a plus la possibilité de purifier son âme .
En éloignant tout ce qui peut vous provoquer des émotions , faites attention de ne pas vous couper de l'amour et de devenir comme un arbre sec .

Re: Le mariage des prêtres?

Message Publié : 13 Jan 2011, 09:27
par Léon XIV
calice a écrit :
administrateur a écrit :
    Le mariage des prêtres?

    . Il ne faut pas qu'il développe une attache pour l'enfant, il doit pouvoir faire la même volonté de Dieu que Abraham lorsque Dieu lui a demandé de sacrifier son fils sur la montagne.


Si Dieu a demandé à Abraham de sacrifier son fils ce n'est pas spécialement pour rompre son attachement mais aussi pour éprouver sa confiance , sa foi .En rompant tous ses attachements il y a risque de devenir un sans coeur , coupé de ses émotions et même pas spirituel car les sensations psychiques n'auront pas été pacifiées mais refoulées .

Le fait de s'attacher à un enfant ou à sa famille n'empêche pas de devenir saint si l'on n'est pas dupe de cet attachement , cela permet au contraire de donner de l'amour .Dieu ne nous demande pas de ne pas être de ce monde , mais pas dupe de ce monde , il ne nous empêche pas de donner de l'amour .Il est plus difficile de devenir saint quand on vit dans le monde , le mérite en est alors plus grand .
Un anachorète n'a pas de mérite d'être libéré de ses attachements étant donné qu'il n'a pas de tentation .
C'est quand on est plongé dans le monde qu'on a plus la possibilité de purifier son âme .
En éloignant tout ce qui peut vous provoquer des émotions , faites attention de ne pas vous couper de l'amour et de devenir comme un arbre sec .


"Ils ne sont pas du monde, comme Moi non plus, Je ne suis pas du monde." Jean 17,16

"Pensez-vous que je sois venu donner la paix sur la terre? Non point, vous dis-je, mais bien la division. Car, désormais, cinq dans une maison seront divisés : trois contre deux, et deux contre trois. Ils seront divisés : père contre fils et fils contre père, mère contre fille et fille contre la mère, belle-mère contre sa belle-fille et belle-fille contre la belle-mère. " Luc 12,51-53

Bien que vous vivez dans le monde, le monde ne doit pas détourner votre attention que vous devez avoir envers Dieu. L'amour désordonné de notre prochain existe et parfois nous détourne de la volonté de Dieu. Le monde est bien souvent contre Dieu et très souvent à leur insu. Votre propre famille peut vous empêcher de faire la volonté de Dieu, même si vous les aimés. Lorsqu'on est trop familier avec une personne, on sacrifie les intérêts de Dieu et tout cela par respect humain, car la nature humaine n'aime pas déplaire à son prochain. On va même mentir, par respect humain. Il faut vivre dans le monde sans en faire partie et cela dans la sainte indifférence.