La messe Brève

Il faut prier sans cesse!!

La messe Brève

Message par Léon XIV » 01 Juin 2010, 09:27

    La messe Brève


    Sacrement de Pénitence


    Accusation



    (À genoux)

    Je confesse à Dieu tout-puissant, à la bienheureuse Marie toujours vierge, / au bienheureux Joseph, / à saint Michel Archange, / à saint Jean-Baptiste, / aux saints apôtres Pierre et Paul, et à tous les Saints, / que j’ai beaucoup péché par pensée, par paroles, par actions et par omission : / c’est ma faute, c’est ma faute, c’est ma très grande faute. / C’est pourquoi je supplie la bienheureuse Marie toujours vierge, / le bienheureuse Marie toujours vierge, / le bienheureux Joseph, Saint Michel Archange, / saint Jean-Baptiste, / les saints apôtres Pierre et Paul, et tous les Saints, / de prier pour moi le Seigneur, notre Dieu.

    V. Que le Dieu tout-puissant nous fasse miséricorde, et que, nous ayant pardonné nos péchés, Il nous conduise à la vie éternelle.
    R. Ainsi soit-il.

    V. Que le Seigneur tout-puissant et miséricordieux nous accorde le pardon, † l’absolution et la rémission de nos péchés.

    R. Ainsi soit-il.


    Contrition



    Acte de contrition. Mon Dieu, / j’ai un extrême regret de Vous avoir offensé, / parce que Vous êtes infiniment bon, / infiniment aimable / et que le péché Vous déplaît; / pardonnez-moi par les mérites de Jésus-Christ mon Sauveur; / je me propose moyennant Votre sainte grâce, / de ne plus Vous offenser et de faire pénitence.

    Absolution

    V. Ego vos absólvo ab ómnibus peccátis vestris, in nómine Patris, et Fílii, † et Spíritus Sancti.
    R. Amen.

    V. Que la Passion de Notre-Seigneur Jésus-Christ, les mérites de la bienheureuse Vierge Marie et de tous les Saints, tout ce que vous ferez de bien et souffrirez de peine, servent à la rémission de vos péchés, à l’augmentation de la grâce en vous et à votre récompense dans la vie éternelle.

    R. Ainsi soit-il.


    Satisfaction


    (Pénitence suggérées)


    V. Père Éternel, je Vous offre les mérites infinis de Notre-Seigneur Jésus-Christ, de la Très Sainte Vierge Marie et de tous les Saints,
    R. En expiation des péchés du monde et pour le salut des âmes.

    V. Jésus, doux et humble de cœur,
    R. Rendez mon cœur semblable au Vôtre.

    V. Seigneur Jésus,
    R. Que Votre Précieux Sang purifie les âmes pour lesquelles Vous êtes mort avec tant d’amour.

    V. Cœur de Jésus brûlant d’amour pour nous,
    R. Enflammez nos cœurs d’amour pour vous.

    V. Cœur Eucharistique de Jésus,

    R. Augmentez en nous la foi, l’espérance et la charité.

    V. Doux Cœur de Jésus,
    R. Soyez mon amour!

    V. Doux Cœur de Marie,
    R. Soyez mon salut!


    Prière à la Mère du Salut ― O Marie, Mère du Salut, purifiez nos cœurs, / détachez-les de la terre / unissez-les au Vôtre pour demander au Père Éternel :
    Miséricorde pour les pécheurs ! (3fois)
    O Marie, Mère du Salut, / convertissez les pécheurs / et secourez les malheureux qui souffrent de corps et d’esprit. Que le père Éternelle, / par les mérites du Précieux Sang de Jésus / me fasse miséricorde / et que la Mère du Salut soit mon salut.

    V. Mère du Salut, R. Soyez mon salut ! (3fois)

    V. Cœur douloureux et immaculé de Marie,
    R. Priez pour nous qui avons recours à Vous.

    V. O Marie conçue sans péché,
    R. Priez pour nous qui avons recours à Vous.

    V. Vierge Immaculée, Mère de Dieu et notre Mère,
    R. Soutenez-nous !

    V. Glorieux Saint Joseph,
    R. Priez pour nous.

    V. Saint Michel Archange,
    R. Protégez-nous.

    V. Nos Saints Anges gardiens,
    R. Veillez sur nous.

    V. (Le Saint ou la Sainte du Jour)
    R. Priez pour nous.

    V. Tous les Saints et Saintes de Dieu,
    R. Priez pour nous.


    Souvenez-vous, Ô très pieuse Vierge Marie, / Qu’on n’a jamais entendu dire / qu’aucun de ceux qui ont eu recours à Votre protection, / imploré Votre assistance et demandé Votre intercession, / ait été abandonné. / Animé d’une pareille confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, / je cours à Vous, je viens à vous / et, gémissant sous le poids de mes péchés, / je me prosterne à Vos pieds. / O Mère du Verbe, / ne méprisez pas mes prières, / mais écoutez-les favorablement / et daignez les exaucer. / Ainsi soit-il.

    V. Que les âmes des fidèles défunts reposent en paix,
    R. Par la miséricorde de Dieu. Ainsi soit-il.



    La sainte Messe



    Préparation


    Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit, et de la Mère de Dieu. / Ainsi soit-il.

    V. Je m’approcherai de l’autel de Dieu.

    R. Du Dieu qui réjouit ma jeunesse.

    V. Gloire au Père, au Fils et au Saint-Esprit, et à la Mère de Dieu.
    R. Comme au commencement, maintenant et toujours dans les siècle. / Ainsi soit-il.


    Offertoire



    Recevez, Père saint, Dieu éternel et tout-puissant, / cette hostie sans tache que moi, Votre indigne serviteur, / je Vous offre, à vous, mon Dieu vivant et vrai, / pour mes innombrables péchés, offenses et négligences; / pour tous ceux qui sont ici présents, / et aussi pour tous les fidèles chrétiens vivants et morts, / afin qu’elle serve à mon salut et au leur / pour la vie éternelle. / Ainsi soit-il.



    Dieu, qui d’une manière admirable
    , avez créé la nature humaine dans sa dignité, / et l’avez restaurée d’une manière plus admirable encore, / accordez-nous, par le mystère de cette eau et de ce vin, / de prendre part à la divinité de Celui qui a daigné partager notre humanité, / Jésus-Christ Votre Fils, Notre-Seigneur, / qui, étant Dieu, vit et règne avec Vous / en l’unité du Saint-Esprit / dans tous les siècles des siècles. / Ainsi soit-il.



    Nous Vous offrons, Seigneur, le calice du salut,
    / suppliant Votre bonté qu’il s’élève comme un parfum agréable / en présence de Votre divine majesté, / pour notre salut et celui du monde entier. / Ainsi soit-il.



    Nous Vous supplions donc, Seigneur, de recevoir favorablement cette offrande de notre ministère / et aussi de toute Votre famille; / établissez nos jours dans Votre paix / et ordonnez que nous soyons préservés de l’éternelle damnation / et comptés au nombre de Vos élus. / Par le Christ Notre-Seigneur. / Ainsi soit-il.



    Cette offrande, daignez, Vous, notre Dieu, / la bé†nir, / l’a†gréer / et l’ap†prouver pleinement, / la rendre parfaite et digne de Vous plaire; / et qu’elle devienne ainsi pour, / le † Corps / et le † Sang / de Votre Fils bien-aimé, / notre Seigneur Jésus-Christ.



    Consécration


    Celui-ci, la veille de sa Passion, / prit du pain dans Ses mains saintes et vénérables, / et, après avoir levé les yeux au ciel / vers Vous, Dieu Son Père tout-puissant, / Vous rendant grâces, / Il le bé†nit, / le rompit / et le donna à Ses disciples, disant : / Prenez et mangez-en tous :


    HOC EST ENIM CORPUS MEUM.

    De même après la Cène, Il prit le précieux calice entre Ses mains saintes et vénérable, / et de nouveau Vous rendant grâces, / Il le bé†nit / et le donna à Ses disciples, disant : / Prenez et buvez-en tous :


    HIC EST ENIM CALIX SÁNGUINIS MEI,
    NOVI ET ÆTÉRNI TESTAMÉNTI,
    MYSTÉRIUM FÍDEI,
    QUI PRO VOBIS
    ET PRO MULTIS EFFUNDÉTUR
    IN REMISSIONÓNEM PECCATÓRUM.
    HÆC QUOTIESCÚMQUE FECÉRITIS,
    IN MEI MEMÓRIAM FACIÉTIS.



    Seigneur, daignez réaliser le « Sint Unum » de la Cène. Notre Dame de l’unité, manifestez Votre pouvoir. / Que l’unité dans la Trinité, / l’unité des cœurs sur la terre, / l’unité de la sainte Famille à Nazareth, / se réalise dans le monde pour la gloire de Dieu, / l’unique souverain Roi des rois, / et pour la joie des élus dans le ciel, / qui ne font qu’un seul cœur, une seule âme.

    O Notre-Dame de l’Unité, / faites l’unité, / réalisez le retour de toutes les religions en une seule, / dans la seule et grande bergerie de Jésus, bon Pasteur. / Ainsi soit-il.


    Communion


    (Debout)

    Pater noster, qui es in cælis : / Sanctificétur nomen tuum : / Advéniat regnum tuum : / Fiat volúntas tua, sicut in cælo, et in terra.

    Panem nostrum quotidiánum da nobis hódie : / Et dimítte nobis débita nostra, / sicut et nos dimíttimus debitóribus nostris. / Et ne nos indúcas in tentationem. / Sed líbera nos a malo. / Amen.


    Saint Joseph, Patron de la sainte Église, / soyez glorifié / et hâtez le règne de Dieu sur la terre comme au Ciel.

    V. Pax Dómini sit semper vobíscum.

    R. Et cum spíritu tuo.

    Que cette consécration du Corps et du Sang de Notre-Seigneur Jésus-Christ, / que nous allons recevoir, / nous serve pour la vie éternelle. / Ainsi soit-il.

    Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, / ayez pitié de nous.

    Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, / ayez pitié de nous.

    Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, / donnez-nous la paix.

    (À genoux)
    Seigneur Jésus-Christ, si j’ose recevoir Votre Corps malgré mon indignité, / que cela ne tourne pas à mon jugement et à ma condamnation, / mais par Votre miséricorde me serve de sauvegarde et de remède / pour l’âme et pour le corps, / Vous qui, étant Dieu, vivez et régnez avec Dieu le Père / en l’unité du Saint-Esprit / dans tous les siècles des siècles. / Ainsi soit-il.

    Je prendrai le Pain du ciel et j’invoquerai le Nom du Seigneur.

    Seigneur, je ne suis pas digne que Vous entriez en moi, / mais dites seulement une parole, et mon âme sera guérie. (3fois)


    Que le Corps de Notre-Seigneur Jésus-Christ garde mon âme pour la vie éternelle. Ainsi soit-il.

    Que rendrai-je au Seigneur pour tous Ses bienfaits? Je prendrai le calice du salut et j’invoquerai le Nom du Seigneur. Louant le Seigneur, je l’invoquerai et je serai délivré de mes ennemis.

    Que le sang de Notre-seigneur Jésus-Christ garde mon âme pour la vie éternelle. Ainsi soit-il.



    [b]Communion des fidèles

    Voici l’Agneau de Dieu, voici Celui
    Qui efface les péchés du monde.

    Que Jésus vous sanctifie.[/b]



    Action de Grâces


    (À genoux)

    Ce que notre bouche a reçu, Seigneur, puissions-nous le garder dans un cœur pur, / et que ce don fait dans cette vie / nous soit un remède pour la vie éternelle. / Ainsi soit-il.



    Que votre Corps que j’ai reçu, Seigneur, et Votre sang que j’ai bu, / s’attachent a tout mon être; / et faites qu’après avoir été nourri par ce sacrement si pur et si saint, / il ne demeure en moi aucune trace de péchés, / Vous qui vivez et régnez dans les siècles des siècles. / Ainsi soit-il.


    Agrées, Trinité sainte, l’hommage de Votre serviteur : / ce sacrifice que malgré mon indignité / j’ai présenté aux regards de Votre majesté, / rendez-le digne de Vous plaire et capable, par l’effet de Votre miséricorde, / d’attirer Votre faveur sur moi-même / et sur tous ceux pour qui je l’ai offert. / Par le Christ Notre-Seigneur. / Ainsi soit-il.


    Bénédiction


    V. Que la bénédiction du Dieu tout-puissant, Père, Fils † et Saint-Esprit, descende sur vous par Marie, Mère de Dieu.R. Ainsi soit-il.


    Dernier Évangile

    (Debout)
    V. Dóminus vobíscum.
    R. Et cum spíritu tuo.

    V. Inítium sancti † Evangélii secúndum
    R. Glória tibi, Dómine


    Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, / et le Verbe était Dieu. / Il était au commencement en Dieu. / Toutes choses ont été faites par lui, / et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans Lui. / En Lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes / et la lumière brille dans les ténèbres, / et les ténèbres ne l’ont pas comprise.

    Il y eut un homme envoyé de Dieu, dont le nom était Jean. / Il vint comme témoin, pour rendre témoignage à la lumière, / afin que tous crussent par lui. / Il n’était pas la lumière, / mais il venait rendre témoignage à la lumière.

    Celui-là était la vraie lumière, / qui éclaire tout homme venant en ce monde. / Il était dans le monde, et le monde a été fait par Lui, / et le monde ne l’a pas connu. / Il est venu chez les Siens, et les Siens ne l’ont pas reçu.

    Mais à tous ceux qui l’ont reçu, / Il a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, / à ceux qui croient en Son Nom, / qui ne sont pas nés du sang, / ni de la volonté de la chair, / ni de la volonté de l’homme, / mais de Dieu même. / (génuflexion) ET LE VERBE S’EST FAIT CHAIR, / et Il a habité parmi nous; / et nous avons vu Sa gloire, / Sa gloire comme Fils unique du Père, / plein de grâce et de vérité.

    Rendons grâces à Dieu.


    Magnificat

    1. Mon âme † magnifie le Seigneur.
    2. Et Mon esprit tressaille d’allégresse en Dieu Mon sauveur.
    3. C’est qu’il a regardé l’humilité de Sa servante : voilà pourquoi toutes les générations / Me diront désormais bienheureuse.
    4. Car le Tout-Puissant a fait pour Moi de grandes choses : saint est Son Nom.
    5. Et Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui Le craignent.
    6. Il a déployé la force de Son bras, Il a dispersé les superbes d’esprit et de cœur.
    7. Il a renversé les puissants de leurs trônes et relevé les humbles.
    8. Il a comblé de biens les affamés et renvoyé les riches les mains vides.
    9. Il a relevé Israël Son serviteur, Se souvenant de Sa miséricorde.
    10. Selon qu’Il avait promis à nos pères, en faveur d’Abraham et de sa postérité pour toujours.
    11. Gloire au Père, au Fils et au saint-Esprit, et à la Mère de Dieu.
    12. Comme au commencement, maintenant et toujours, dans les siècles des siècles.
    Ainsi soit-il.

    Prières finales

    Jésus glorieux, ressuscitez les âmes à la vie éternelle. / Ainsi soit-il.

    Venez, Esprit-Saint, remplissez les cœurs de Vos fidèles / et allumez en eux le feux de Votre amour.

    V. Envoyez, Seigneur, Votre Esprit et tout sera créé.
    R. Et Vous renouvellerez la face de la terre,
"La France c'est le ciel"
Avatar de l’utilisateur
Léon XIV
Site Admin
 
Message(s) : 165
Inscription : 05 Mai 2010, 17:48

Re: La messe Brève

Message par Léon XIV » 01 Juin 2010, 09:30

Les traditionalistes qui prônent la messe uniquement en latin devraient lire saint Paul pour se convaincre de traduire leur messe en français.

"Car si je prie dans une langue inconnue, mon esprit est en prière, mais mon intelligence est sans fruit. Que ferai-je donc? Je prierai par l'esprit, mais je prierai aussi avec l'intelligence; je chanterai par l'esprit, mais je chanterai aussi avec l'intelligence. Autrement, si tu ne bénis Dieu que par l'esprit, comment celui qui tient la place du simple peuple répondra-t-il Amen à ta bénédiction, puisqu'il ne sait pas ce que tu dis? Tu rends, il est vrai, une bonne action de grâces; mais les autres n'en sont pas édifiés."
1 corinthiens 14,14-17
"La France c'est le ciel"
Avatar de l’utilisateur
Léon XIV
Site Admin
 
Message(s) : 165
Inscription : 05 Mai 2010, 17:48


Retour vers Prières

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron