Lorsque Dieu permet l’avortement…

Un forum pour ceux qui cherchent le véritable successeur de St-Pierre, soit le vicaire de Jésus-Christ.
Un forum pour ceux qui considère que la chaire de Pierre n'est plus à Rome.

Lorsque Dieu permet l’avortement…

Message par Léon XIV » 01 Juin 2010, 11:39

"La France c'est le ciel"
Avatar de l’utilisateur
Léon XIV
Site Admin
 
Message(s) : 165
Inscription : 05 Mai 2010, 17:48

Re: Lorsque Dieu permet l’avortement…

Message par cadoudal » 27 Juin 2011, 11:55

Je tiens à réagir à cet article qui me touche personnellement.
Comment pouvez-vous certifier que c'est Dieu qui permet l'avortement? il est venu vous voir???
Peut on vraiment faire un mal même pour un bien??? Je ne crois pas... Il va falloir revoir les bases de la religion catholique!!!
Qui vous a dit que cette fillette allait forcément mourir? En Inde il y a des fillettes bien plus jeunes qui accouchent sans problème!
Je suis d'accord, l'histoire est innommable. Cela ne doit pas favoriser l'avortement.

Vous disiez également que Rome en excommuniant la mère ne donnait pas envie aux fidèles de revenir à l'Eglise. Je dois vous rappeler qu'on ne peut servir deux maîtres. On ne regarde pas si la Vérité fait plaisir aux gens voyons!!! La Vérité doit être proclamée!!! que ça plaise ou non!!! Je dois vous dire que ce que vous dites est pour le moins anticatholique par essence.
Je vous renvoie à St Thomas d'Aqiun!!
cadoudal
 
Message(s) : 16
Inscription : 27 Juin 2011, 11:47

Re: Lorsque Dieu permet l’avortement…

Message par Léon XIV » 28 Juin 2011, 08:06

cadoudal a écrit :Je tiens à réagir à cet article qui me touche personnellement.
Comment pouvez-vous certifier que c'est Dieu qui permet l'avortement? il est venu vous voir???
Peut on vraiment faire un mal même pour un bien??? Je ne crois pas... Il va falloir revoir les bases de la religion catholique!!!
Qui vous a dit que cette fillette allait forcément mourir? En Inde il y a des fillettes bien plus jeunes qui accouchent sans problème!
Je suis d'accord, l'histoire est innommable. Cela ne doit pas favoriser l'avortement.

Vous disiez également que Rome en excommuniant la mère ne donnait pas envie aux fidèles de revenir à l'Eglise. Je dois vous rappeler qu'on ne peut servir deux maîtres. On ne regarde pas si la Vérité fait plaisir aux gens voyons!!! La Vérité doit être proclamée!!! que ça plaise ou non!!! Je dois vous dire que ce que vous dites est pour le moins anticatholique par essence.
Je vous renvoie à St Thomas d'Aqiun!!


Tout d'abord, il vrai qu'on n'avait pas la certitude qu'elle allait mourir, mais placez-vous à la place des médecins, auriez-vous pris la décision de risquer sa vie pour sauver l'enfant qu'elle portait en elle. La jeune fillette n'avait que 9 ans et elle était dans un état anémique très avancé et les risques qu'elle meurt de sa grossesse était trop grand pour prendre ce risque de la tuer pour sauver une autre vie.

Ensuite, le but de l'excommunication n'est pas de punir une âme, mais d'extraire une âme de l'Église qui détourne les âmes de Dieu comme Luther par ses enseignements.

Croyez-vous sincèrement que la mère de cette fillette de 9 ans par la décision qu'elle a prise sous le motif de sauver la vie de sa fille détournait les âmes de l'Église et de Dieu ? J'en doute fort. Surtout que sans l'excommunication de Rome son geste aurait passé complètement inaperçu.

L'institution romaine en excommuniant la mère de cette fillette, n'a fait que démontrer devant la face du monde son intransigeance à vouloir imposer sa conception de la vertu, une conception de la vertu qui est fausse, car elle place la survie du corps au dessus de celle de l'âme.

"Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et qui ne peuvent tuer l'âme; mais craignez plutôt celui qui peut perdre et l'âme et le corps dans la géhenne."Matthieu 10,28

Alors, le problème c'est que lorsqu'il y a une institution qui prétend être l'Église et qui désir proclamée ouvertement des erreurs en croyant qu'elle sont vrai, cela donne une raison supplémentaire à ceux qui rejette déjà l'Église à se scandaliser encore plus contre elle.

Ensuite, si Dieu refuserait de permettre l'avortement comme vous semblez le croire, nous ne serions même pas aujourd'hui en train de débattre de la question car l'avortement n'existerait même pas. Les cheveux même de votre tête sont tous comptés et aucun ne tombe de votre tête sans la permission de Dieu.
"La France c'est le ciel"
Avatar de l’utilisateur
Léon XIV
Site Admin
 
Message(s) : 165
Inscription : 05 Mai 2010, 17:48

Re: Lorsque Dieu permet l’avortement…

Message par cadoudal » 29 Juin 2011, 13:42

Jeanne Berretta-Molla l'a fait pourtant... en gros vous êtes pour l'avortement.
Je tiens à corriger une erreur à laquelle vous semblez adhérer... vous dites:
"Ensuite, si Dieu refuserait de permettre l'avortement comme vous semblez le croire, nous ne serions même pas aujourd'hui en train de débattre de la question car l'avortement n'existerait même pas. Les cheveux même de votre tête sont tous comptés et aucun ne tombe de votre tête sans la permission de Dieu."
Cela signifie que Dieu cautionne un crime en quelque sorte... Dieu ne fait pas le mal, il le permet pour éprouver notre foi.
Là vous êtes en train d'encourager des jeunes femmes à l'avortement, or tous ceux qui le font seront responsables devant Dieu de leurs actes.
Je suis d'accord sur un point, les erreurs vaticanes. Cela ne remet certes pas en cause l'avortement.
cadoudal
 
Message(s) : 16
Inscription : 27 Juin 2011, 11:47

Re: Lorsque Dieu permet l’avortement…

Message par Léon XIV » 30 Juin 2011, 08:17

cadoudal a écrit :Jeanne Berretta-Molla l'a fait pourtant... en gros vous êtes pour l'avortement.
Je tiens à corriger une erreur à laquelle vous semblez adhérer... vous dites:
"Ensuite, si Dieu refuserait de permettre l'avortement comme vous semblez le croire, nous ne serions même pas aujourd'hui en train de débattre de la question car l'avortement n'existerait même pas. Les cheveux même de votre tête sont tous comptés et aucun ne tombe de votre tête sans la permission de Dieu."
Cela signifie que Dieu cautionne un crime en quelque sorte... Dieu ne fait pas le mal, il le permet pour éprouver notre foi.
Là vous êtes en train d'encourager des jeunes femmes à l'avortement, or tous ceux qui le font seront responsables devant Dieu de leurs actes.
Je suis d'accord sur un point, les erreurs vaticanes. Cela ne remet certes pas en cause l'avortement.


La fillette dont je parle dans la vidéo, n'est pas Jeanne Berretta-Molla. On ne peut pas imposer des souffrances à une personne, encore moins à une enfant de 9 ans. Souffrir par amour pour Dieu et le salut des âmes n'est pas une compréhension qui est donné à tous. On ne peut pas imposer une vertu à une personne qui n'en comprend pas le sens, surtout lorsqu'il s'agit d'une vertu héroïque qui frise le martyr. Le désir du martyr n'est pas donné à tous. Vous ne semblez pas comprendre que cette fillette de 9 ans risquait sa vie par cette grossesse.

Ensuite, l'avortement n'est pas un crime en soi lorsque le motif qui est invoqué pour le mettre en pratique est légitime, car la mère voulait simplement sauvé la vie de sa fille qui était en danger de mort par sa grossesse.

Ensuite, Dieu va tous nous tuer un jour ou l'autre, la manière qu'il va utiliser pour vous tuer est sans importance car il a toujours une bonne raison de le faire.

Si par exemple, une voiture vous frappe sur le bord du trottoir, cette voiture n'aura été que l'instrument de Dieu pour vous tuer. Chaque corps est destiné à mourir un jour ou l'autre et la manière que la mort nous frappe ne dépend que de Dieu.

Il faut apprendre à accepter tout ce qui nous arrive dans la vie comme venant de Dieu lui-même et se révolter contre ceux qui nous font du mal c'est se révolter contre Dieu lui-même et c'est surtout faire preuve d'un manque d'esprit surnaturel. D'ailleurs, une des plus grande faiblesse de l'institution romaine c'est l'absence d'esprit surnaturel dans presque toute ses décisions.

Alors, il ne faut regarder l'avortement pour ce qu'il est en soi, mais regarder les motifs qu'on invoque pour le mettre en pratique.

Si tuer serait un mal en soi, les croisades que l'Église a suscité afin de sauver des milliers d'âmes ne seraient plus saintes.

Alors, il faut regarder les médecins qui pratique l'avortement comme étant les instruments de Dieu pour sauver des milliers d'âme que le monde dépravé d'aujourd'hui aurait pervertit, s'il n'y avait pas eu l'avortement au départ.

Alors, je le répète, il ne faut pas regarder l'acte en soi, mais le motif invoqué qui suscite l'acte.
"La France c'est le ciel"
Avatar de l’utilisateur
Léon XIV
Site Admin
 
Message(s) : 165
Inscription : 05 Mai 2010, 17:48


Retour vers Doctrine de l'Église

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron